Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Morceaux choisis

L'Odyssée - Chant V, vers 94-111

Le passage de la souris sur un paragraphe surlignera la traduction correspondante. Cliquez sur un ou plusieurs paragraphes afin de mémoriser le surlignage. Pour effacer le surlignage, cliquez en dehors du texte ou appuyer sur la touche ESC.


L'Odyssée (en grec ancien Ὀδύσσεια / Odússeia), est une épopée grecque antique attribuée à l'aède Homère, qui l'aurait composée après l'Iliade, vers la fin du VIIIe siècle av. J.-C. Elle est considérée comme l'un des plus grands chefs-d'œuvre de la littérature et, avec l'Iliade, comme l'un des deux poèmes fondateurs de la civilisation européenne.

L'Odyssée
Chant V
La cachette de Calypso. Le radeau d'Ulysse - Hermès apaise ses sens puis tourne autour du pot avant d'accomplir sa mission.
94
Le messager argéïphonte boit et mange sans honte aucune.
95
De même, quand il a fini ce repas et retrouvé sa bonne humeur par cette nourriture,
96
alors seulement il lui plaît, à son tour selon l'étiquette, de s'adresser à elle par ces mots :
97
« Tu me demandes pourquoi paradoxalement, moi qui suis un dieu, je me commets vers toi, (qui n'est qu') une nymphe d'origine divine ;
98
je vais t'assèner la réponse avec sincérité, puisque tu l'exiges.
99
C'est Zeus lui-même qui m'a ordonné de venir ici, malgré que j'en ai ;
100
(car) qui donc s'aventurerait de son plein gré sur une telle étendue infinie d'eau salée ?
101
Qui (irait là où), à proximité, il n'y a aucune ville de mortels, lesquels font quand il y en a d'insignes sacrifices aux dieux et d'extraordinaires hécatombes ?
103
Mais il n'est absolument pas possible à un autre dieu d'enfreindre la volonté du Dieu qui tient l'Egide ni même de le décevoir.
105
Il dit qu'un Héros est auprès de toi, le plus infortuné des autres
106
hommes qui ont combattu autour du chef-lieu juridique de Priam
107
pendant neuf ans et qui, la dixième année, ayant mis la ville à sac, retournèrent chez eux ;
108
cependant, lors du retour, ils offensèrent Athéna
109
qui leur envoya un vent mauvais et de grosses vagues.
110
C'est pendant une telle tempête que, d'une part, tous ses autres braves compagnons moururent
111
et que, d'autre part, enfin, le vent et la vague l'ont porté jusqu'ici où il aborda.
Οδύσσεια
Ὀδυσσείας ε
Καλυψοῦς ἄντρον. Ὀδυσσέως σχεδία.
94
Αὐτὰρ ὁ πῖνε καὶ ἦσθε διάκτορος ἀργεϊφόντης.
95
Αὐτὰρ ἐπεὶ δείπνησε καὶ ἤραρε θυμὸν ἐδωδῆι,
96
καὶ τότε δή μιν ἔπεσσιν ἀμειβόμενος προσέειπεν·
97
«Εἰρωτᾶις μ᾽ἐλθόντα θεὰ θεόν αὐτὰρ ἐγώ τοι·
98
νημερτέως τὸν μῦθον ἐνισπήσω, κέλεαι γάρ.
99
Ζεὺς ἐμέ γ᾽ἠνώγει δεῦρ᾽ἐλθέμεν οὐκ ἐθέλοντα·
100
τίς δ᾽ἂν ἑκὼν τοσσόνδε διαδράμοι ἁλμυρὸν ὕδωρ ἄσπετον ;
101
οὐδέ τις ἄγχι βροτῶν πόλις, οἵ τε θεοῖσιν ἱερά τε ῥέζουσι καὶ ἐξαίτους ἑκατόμβας ;
103
Ἀλλὰ μάλ᾽οὔ πως ἔστι Διὸς νόον αἰγιόχοιο οὔτε παρεξελθεῖν ἄλλον θεὸν οὔθ᾽ἁλιῶσαι.
105
Φησί τοι ἄνδρα παρεῖναι ὀιζυρώτατον ἄλλων
106
τῶν ἀνδρῶν οἳ ἄστυ πέρι Πριάμοιο μάχοντο
107
εἰνάετες, δεκάτωι δὲ πόλιν πέρσαντες ἔβησαν οἴκαδ᾽
108
ἀτὰρ ἐν νόστωι Ἀθηναίην ἀλίτοντο
109
ἥ σφιν ἐπῶρσ᾽ἄνεμόν τε κακὸν καὶ κύματα μακρά.
110
Ἔνθ᾽ἄλλοι μὲν πάντες ἀπέφθιθεν ἐσθλοὶ ἑταῖροι, (cf. V, 133)
111
τὸν δ᾽ἄρα δεῦρ᾽ἄνεμός τε φέρων καὶ κῦμα πέλασσε (cf. V, 134).
Morceau choisi précédent
Morceau choisi suivant
Traduction

Cette traduction se veut la plus proche possible du texte antique. Le but étant de rendre ce texte dans son originalité pédagogique initiale. N'hésitez pas à nous contacter pour tout commentaire sur la traduction parallèle.

Traducteur : Jean-Claude Angelini
Copyright : Traduction © J.C. ANGELINI, 2014 / Mise en page © Citations-Antiques.com, 2017

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus