Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Morceaux choisis

L'Odyssée - Chant V, vers 282-296

Le passage de la souris sur un paragraphe surlignera la traduction correspondante. Cliquez sur un ou plusieurs paragraphes afin de mémoriser le surlignage. Pour effacer le surlignage, cliquez en dehors du texte ou appuyer sur la touche ESC.


L'Odyssée (en grec ancien Ὀδύσσεια / Odússeia), est une épopée grecque antique attribuée à l'aède Homère, qui l'aurait composée après l'Iliade, vers la fin du VIIIe siècle av. J.-C. Elle est considérée comme l'un des plus grands chefs-d'œuvre de la littérature et, avec l'Iliade, comme l'un des deux poèmes fondateurs de la civilisation européenne.

L'Odyssée
Chant V
Le radeau d'Ulysse - Poséidaôn aperçoit Ulysse qui vogue sur son radeau. Il concocte une tempête.
282
Le dieu qui érode la terre décollant du pays des Éthiopiens le vit de loin, du haut des crêtes du pays des Solymes.
283
En effet, il lui apparaît naviguant sur le bassin méditerranéen
284
si bien qu'il s’enflamma beaucoup dans le coeur
285
et, remuant la tête en signe de dénégation, il rumina en son for intérieur, luttant contre son humeur à tout casser :
286
« Pauvre de moi ! Les autres dieux ont désormais décidé tout autrement
287
au sujet d’Ulysse pendant que j’étais chez les Ethiopiens
288
et il est déjà proche de la terre des Phéaciens, là où selon sa destinée
289
Il arrive au terme de la grande infortune qui l’accable.
290
Mais je prédis qu’en vérité, Il sera encore malmené jusqu’à complète lassitude par des mauvais traitements.
291
Ayant ainsi fulminé, il rassemble les nuages et soulève les vagues du bassin (méditerranéen)
292
en brandissant son trident et il excite tous les cyclones et ouragans
293
formés de tous les vents et il dissimule avec les nuages,
294
en même temps, la terre et la mer tandis qu’accourt, du fond du ciel, la nuit.
295
Avec Euros et Notos arrivent Zéphyr au souffle violent et aussi Borée, le fils d’Ether, soulevant (tous) de hautes vagues.
Οδύσσεια
Ὀδυσσείας ε
Ὀδυσσέως σχεδία.
282
Τὸν δ᾽ἐξ Αἰθιόπων ἀνιὼν κρείων ἐνοσίχθων τηλόθεν ἐκ Σολύμων ὀρέων ἴδεν
283
Εἴσατο γάρ οἱ πόντον ἐπιπλώων
284
ὁ δ᾽ἐκκαύσατο κηρόθι μᾶλλον
285
ὁ δ᾽ἐκκαύσατο κηρόθι μᾶλλον κινήσας δὲ κάρη προτὶ ὃν μυθήσατο θυμόν·
286
«Ὢ πόποι, ἦ μάλα δὴ μετεβούλευσαν θεοὶ ἄλλως
287
ἀμφ᾽Ὀδυσῆι ἐμεῖο μετ᾽Αἰθιόπεσσιν ἐόντος
288
καὶ δὴ Φαιήκων γαίης σχεδόν, ἔνθα οἱ αἶσα
289
ἐκφυγέειν μέγα πεῖραρ ὀιζύος, ἥ μιν ἱκάνει.
290
Ἀλλ᾽ἔτι μέν μίν φημι ἅδην ἐλάαν κακότητος.»
291
Ὣς εἰπὼν σύναγεν νεφέλας ἐτάραξε δὲ πόντον
292
χερσὶ τρίαιναν ἑλών πάσας δ᾽ὀρόθυνεν ἀέλλας
293
παντοίων ἀνέμων σὺν δὲ νεφέεσσι κάλυψε
294
γαῖαν ὁμοῦ καὶ πόντον ὀρώρει δ᾽οὐρανόθεν νύξ.
295
Σὺν δ᾽Εὖρός τε Νότος τ᾽ἔπεσον Ζέφυρός τε δυσαὴς καὶ Βορέης αἰθρηγενέτης, μέγα κῦμα κυλίνδων.
Morceau choisi précédent
Morceau choisi suivant
Traduction

Cette traduction se veut la plus proche possible du texte antique. Le but étant de rendre ce texte dans son originalité pédagogique initiale. N'hésitez pas à nous contacter pour tout commentaire sur la traduction parallèle.

Traducteur : Jean-Claude Angelini
Copyright : Traduction © J.C. ANGELINI, 2014 / Mise en page © Citations-Antiques.com, 2017

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus