Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Morceaux choisis

L'Odyssée - Chant V, vers 241-255

Le passage de la souris sur un paragraphe surlignera la traduction correspondante. Cliquez sur un ou plusieurs paragraphes afin de mémoriser le surlignage. Pour effacer le surlignage, cliquez en dehors du texte ou appuyer sur la touche ESC.


L'Odyssée (en grec ancien Ὀδύσσεια / Odússeia), est une épopée grecque antique attribuée à l'aède Homère, qui l'aurait composée après l'Iliade, vers la fin du VIIIe siècle av. J.-C. Elle est considérée comme l'un des plus grands chefs-d'œuvre de la littérature et, avec l'Iliade, comme l'un des deux poèmes fondateurs de la civilisation européenne.

L'Odyssée
Chant V
Le radeau d'Ulysse - Construction du radeau (début, la structure).
241
Toutefois, après lui avoir bien voulu lui montrer là où les grands arbres poussaient,
242
Calypso, qui est tenue (jalousement) à l'écart des dieux par les déesses, retourna quant à elle vers sa demeure.
243
Ulysse, quant à lui, abattait des arbres ; et il faisait promptement ce travail de force.
244
il fit ainsi choir en tout vingt troncs ; il les abattit d'abord à la cognée de bronze
245
puis les ébrancha à l'herminette, selon les règles de l'art et enfin équarrit les grumes au cordeau.
246
(la nymphe) Calypso, qui est snobée par les déesses, rapporta au bon moment des tarières
247
et Il perça ensuite toutes les grumes et les rapprocha l'une de l'autre ;
248
Il assembla enfin correctement le radeau avec des chevilles et fixa par tenons et mortaises.
249
Tel quelqu'un, mais pas n'importe qui, donne une forme circulaire au fond de cale d'un navire de commerce de grande taille29, construisant selon l'art de la charpente avec grande compétence,
251
de même Ulysse allait-il monter entièrement un spacieux radeau.
252
Puis sur ce, Il dresse un mât et le munit d'une vergue bien emmanchée ;
253
et Il fabriqua enfin un gouvernail de façon à ce qu'il soit bien lisse.
Οδύσσεια
Ὀδυσσείας ε
Ὀδυσσέως σχεδία.
241
Αὐτὰρ ἐπεὶ δὴ δεῖξ᾽ὅθι δένδρεα μακρὰ πεφύκει,
242
ἡ μὲν ἔβη πρὸς δῶμα Καλυψώ, δῖα θεάων.
243
αὐτὰρ ὁ τάμνετο δοῦρα· θοῶς δέ οἱ ἤινυτο ἔργον.
244
εἴκοσι δ᾽ἔκβαλε πάντα··πελέκκησεν δ᾽ἄρα χαλκῶι
245
ξέσσε δ᾽ἐπισταμένως καὶ ἐπὶ στάθμην ἴθυνεν.
246
Τόφρα δ᾽ἔνεικε τέρετρα Καλυψώ, δῖα θεάων·
247
τέτρηνεν δ᾽ἄρα πάντα καὶ ἥρμοσεν ἀλλήλοισιν
248
γόμφοισιν δ᾽ἄρα τήν γε καὶ ἁρμονίηισιν ἄρασσεν.
249
Ὅσσον τίς τ᾽ἔδαφος νηὸς τορνώσεται ἀνὴρ φορτίδος εὐρείης, ἐὺ εἰδὼς τεκτοσυνάων,
251
τόσσον ἔπ᾽εὐρεῖαν σχεδίην ποιήσατ᾽Ὀδυσσεύς.
252
Ἐν δ᾽ἱστὸν ποίει καὶ ἐπίκριον ἄρμενον αὐτῶι·
253
πρὸς δ᾽ἄρα πηδάλιον ποιήσατο, ὄφρ᾽ἰθύνοι.
Traduction

Cette traduction se veut la plus proche possible du texte antique. Le but étant de rendre ce texte dans son originalité pédagogique initiale. N'hésitez pas à nous contacter pour tout commentaire sur la traduction parallèle.

Traducteur : Jean-Claude Angelini
Copyright : Traduction © J.C. ANGELINI, 2014 / Mise en page © Citations-Antiques.com, 2017

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus