Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Morceaux choisis

L'Odyssée - Chant IV, vers 52-67

Le passage de la souris sur un paragraphe surlignera la traduction correspondante. Cliquez sur un ou plusieurs paragraphes afin de mémoriser le surlignage. Pour effacer le surlignage, cliquez en dehors du texte ou appuyer sur la touche ESC.


L'Odyssée (en grec ancien Ὀδύσσεια / Odússeia), est une épopée grecque antique attribuée à l'aède Homère, qui l'aurait composée après l'Iliade, vers la fin du VIIIe siècle av. J.-C. Elle est considérée comme l'un des plus grands chefs-d'œuvre de la littérature et, avec l'Iliade, comme l'un des deux poèmes fondateurs de la civilisation européenne.

L'Odyssée
Chant IV
Le service du festin et nos héros passent à table
52
Une servante, l'apportant dans une belle aiguière de vermeil, versa de l'eau pour leur laver les mains, au-dessus d'un bassin en argent puis dressa auprès d'eux une table (de marbre) polie.
55
La digne, d'âge mûr, intendante du palais, apportant du pain leur en offrit avec déférence, prolongeant le service de nombreux plats, mis à leur disposition.
57
Le préposé au couteau et à la répartition des portions les prenaient des tréteaux, où étaient étendues toutes sortes de viandes (séchés ou déjà cuites), et faisait passer de copieuses assiettes ;
58
il plaça auprès d'eux des timbales de vermeil.
59
Le blond Ménélas tendant sa main droite à l'un et à l'autre, leur dit :
60
Prenez du pain et profitez-en !
61
Quand vous aurez apprécié ce repas, nous vous demanderons qui vous êtes en tant que soldats ;
62
en effet, très certainement la lignée de vos ancêtres n'est pas en voie d'extinction mais, au contraire, vous devez être d'une lignée de rois soldats nourrissons de Zeus portant le sceptre,
64
puisque des hommes médiocres n'ont pu engendrer de tels fils.
65
Ainsi parla-t-il et il posa près d'eux un filet de bœuf persillé grillé qu'il soulevait d'une main, morceau de choix que les vétérans lui avait offert auparavant.
67
Les hôtes tendirent le bras vers ce mets courtoisement mis à leur disposition.
Οδύσσεια
Οδύσσεια Δ
52
Χέρνιβα δ᾽ἀμφίπολος προχόωι ἐπέχευε φέρουσα (cf. I, 136-142) καλῆι χρυσείηι ὑπὲρ ἀργυρέοιο λέβητος,νίψασθαι παρὰ δὲ ξεστὴν ἐτάνυσσε τράπεζαν.
55
Σῖτον δ᾽αἰδοίη ταμίη παρέθηκε φέρουσα,εἴδατα πόλλ᾽ἐπιθεῖσα, χαριζομένη παρεόντων.
57
Δαιτρὸς δὲ κρειῶν πίνακας παρέθηκεν ἀείραςπαντοίων
58
παρὰ δέ σφι τίθει χρύσεια κύπελλα.
59
Τὼ καὶ δεικνύμενος προσέφη ξανθὸς Μενέλαος·
60
« Σίτου θ᾽ἅπτεσθον καὶ χαίρετον.
61
Αὐτὰρ ἔπειταδείπνου πασσαμένω εἰρησόμεθ᾽οἵ τινές ἐστονἀνδρῶν·
62
οὐ γὰρ σφῶιν γε γένος ἀπόλωλε τοκήων,ἀλλ᾽ἀνδρῶν γένος ἐστὲ διοτρεφέων βασιλήωνσκηπτούχων,
64
ἐπεὶ οὔ κε κακοὶ τοιούσδε τέκοιεν.
65
Ὣς φάτο, καί σφιν νῶτα βοὸς παρὰ πίονα θῆκενὄπτ᾽ἐν χερσὶν ἑλών, τά ῥά οἱ γέρα πάρθεσαν αὐτῶι.
67
Οἱ δ᾽ἐπ᾽ὀνείαθ᾽ἑτοῖμα προκείμενα χεῖρας ἴαλλον.
Traduction

Cette traduction se veut la plus proche possible du texte antique. Le but étant de rendre ce texte dans son originalité pédagogique initiale. N'hésitez pas à nous contacter pour tout commentaire sur la traduction parallèle.

Traducteur : Jean-Claude Angelini
Copyright : Traduction © J.C. ANGELINI, 2014 / Mise en page © Citations-Antiques.com, 2017

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus