Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Morceaux choisis

L'Odyssée - Chant IV, vers 495-518

Le passage de la souris sur un paragraphe surlignera la traduction correspondante. Cliquez sur un ou plusieurs paragraphes afin de mémoriser le surlignage. Pour effacer le surlignage, cliquez en dehors du texte ou appuyer sur la touche ESC.


L'Odyssée (en grec ancien Ὀδύσσεια / Odússeia), est une épopée grecque antique attribuée à l'aède Homère, qui l'aurait composée après l'Iliade, vers la fin du VIIIe siècle av. J.-C. Elle est considérée comme l'un des plus grands chefs-d'œuvre de la littérature et, avec l'Iliade, comme l'un des deux poèmes fondateurs de la civilisation européenne.

L'Odyssée
Chant IV
Les événements à Sparte - Protée finalement raconte la fin d'Ajax et le sauvetage d'Agamemnon. Il évoque brièvement Ulysse (vers 498).
495
En effet, d'une part, nombreux sont ceux d'entre eux qui sont morts et d'autre part, nombreux sont ceux qui manquent à l'appel ;
496
et alors que deux généraux des Achéens aux cuirasses de bronze seulement sont morts pendant leur retour,
497
(pour ce qui est) au contraire (des morts) au combat, tu y étais également présent.
498
Et un (autre) est sans doute encore vivant, retenu dans le vaste bassin (méditerranéen).
499
Le premier est Ajax, terrassé sur son navire aux longs avirons.
500
Poséïdaôn le poussa d'abord vers les grandes roches rondes de Gyros mais le sauva de la mer
502
et il aurait pu, c'est certain, échapper à la fatale Sphinx, bien qu'étant honni d'Athèna,
503
s'il n'avait pas lancé des injures excessives et de grande impiété ;
504
il affirma malheureusement que, n'en déplaise aux dieux, il échapperait au grand gouffre de la mer.
505
Or, Poséïdaôn l'entendit proférer ce défi mégalomane ;
506
aussitôt après, saisissant d'une main vigoureuse un (son) trident,
507
Il frappe la roche ronde de Gyros et la fend complètement (de haut en bas)
508
et, d'une part, un morceau reste à sa place alors que, d'autre part, l'autre morceau tombe dans le bassin (méditerranéen) ;
509
cet autre morceau même sur lequel Ajax venait de proférer ses injures impies ;
510
et il s'étale à plat contre le bassin (méditerranéen) qui est inlassablement agité par les vagues.
511
Ainsi mourut-il, en cet endroit puisqu'il avait bu l'eau salée
512
alors que ton frère évita de justesse la fatale Sphinx et il s'échappera
513
sur son navire à cale creuse et il sera sauvé par la somptueuse Hèra.
514
Mais à peine avait-il rapidement réussit à atteindre le cap escarpé des Maléens
515
qu'une tempête, l'emportant avec violence,
516
le déporte sur le bassin (méditerranéen) poissonneux, lui faisant pousser de profonds soupirs,
517
jusqu'à l’extrémité (nord) du golfe d'Argos, domaine où naguère Thyeste habitait (en) son palais
518
mais qu'habitait maintenant Egysthe, le fils de Thyeste.
Οδύσσεια
Ὀδυσσείας δ
Τὰ ἐν Λακεδαίμονι.
495
Πολλοὶ μὲν γὰρ τῶν γε δάμεν, πολλοὶ δὲ λίποντο·
496
ἀρχοὶ δ᾽αὖ δύο μοῦνοι Ἀχαιῶν χαλκοχιτώνων ἐν νόστωι ἀπόλοντο
497
μάχηι δέ τε καὶ σὺ παρῆσθα.
498
Εἷς δ᾽ἔτι που ζωὸς, κατερύκεται εὐρέι πόντωι.
499
Αἴας μὲν μετὰ νηυσὶ δάμη δολιχηρέτμοισι.
500
Γυρῆισίν μιν πρῶτα Ποσειδάων ἐπέλασσεν πέτρηισιν μεγάληισι καὶ ἐξεσάωσε θαλάσσης
502
καί νύ κεν ἔκφυγε κῆρα καὶ ἐχθόμενός περ Ἀθήνηι
503
εἰ μὴ ὑπερφίαλον ἔπος ἔκβαλε καὶ μέγ᾽ἀάσθη·
504
φῆ ῥ᾽ἀέκητι θεῶν φυγέειν μέγα λαῖτμα θαλάσσης.
505
Τοῦ δὲ Ποσειδάων μεγάλ᾽ἔκλυεν αὐδήσαντος·
506
αὐτίκ᾽ἔπειτα τρίαιναν ἑλὼν χερσὶ στιβαρῆισιν
507
ἤλασε Γυραίην πέτρην ἀπὸ δ᾽ἔσχισεν αὐτήν
508
καὶ τὸ μὲν αὐτόθι μεῖνε τὸ δὲ τρύφος ἔμπεσε πόντωι·
509
τῶι ῥ᾽Αἴας τὸ πρῶτον ἐφεζόμενος μέγ᾽ἀάσθη·
510
τὸν δ᾽ἐφόρει κατὰ πόντον ἀπείρονα κυμαίνοντα.
511
Ὣς ὁ μὲν ἔνθ᾽ἀπόλωλεν ἐπεὶ πίεν ἁλμυρὸν ὕδωρ
512
σὸς δέ που ἔκφυγε κῆρας ἀδελφεὸς ἠδ᾽ὑπάλυξεν
513
ἐν νηυσὶ γλαφυρῆισι σάωσε δὲ πότνια Ἥρη.
514
Ἀλλ᾽ὅτε δὴ τάχ᾽ἔμελλε Μαλειάων ὄρος αἰπὺ ἵξεσθαι
515
τότε δή μιν ἀναρπάξασα θύελλα
516
πόντον ἐπ᾽ἰχθυόεντα φέρεν, βαρέα στενάχοντα,
517
Ἀργοῦ ἐπ᾽ἐσχατιήν ὅθι δώματα ναῖε Θυέστης τὸ πρίν
518
ἀτὰρ τότ᾽ἔναιε Θυεστιάδης Αἴγισθος.
Morceau choisi suivant
Traduction

Cette traduction se veut la plus proche possible du texte antique. Le but étant de rendre ce texte dans son originalité pédagogique initiale. N'hésitez pas à nous contacter pour tout commentaire sur la traduction parallèle.

Traducteur : Jean-Claude Angelini
Copyright : Traduction © J.C. ANGELINI, 2014 / Mise en page © Citations-Antiques.com, 2017

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus