Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Morceaux choisis

L'Odyssée - Chant IV, vers 271-289

Le passage de la souris sur un paragraphe surlignera la traduction correspondante. Cliquez sur un ou plusieurs paragraphes afin de mémoriser le surlignage. Pour effacer le surlignage, cliquez en dehors du texte ou appuyer sur la touche ESC.


L'Odyssée (en grec ancien Ὀδύσσεια / Odússeia), est une épopée grecque antique attribuée à l'aède Homère, qui l'aurait composée après l'Iliade, vers la fin du VIIIe siècle av. J.-C. Elle est considérée comme l'un des plus grands chefs-d'œuvre de la littérature et, avec l'Iliade, comme l'un des deux poèmes fondateurs de la civilisation européenne.

L'Odyssée
Chant IV
Les événements à Sparte - Hélène a reconnu que des Grecs sont cachés dans le cheval de Troie mais ne donne pas l'alerte.
271
"Rien de tel aussi que ce qu'accomplit et supporta ce soldat courageux
272
dans le cheval de bois bien ouvragé afin que nous, tous les plus chevronnés des Argiens,
273
apportions aux Troyens le meurtre et la fatale Ker.
274
Ensuite tu arrivas là et une divinité te commanda, ma pauvre amie,
275
qui voulait offrir la gloire aux Troyens
276
et Dèiphobos à la prestance divine te suivait.
277
Or, faisant trois fois le tour et en toquant ce piège (qui sonne) creux,
278
tu appelles, chacun par son prénom, les officiers des Danaens
279
en imitant la voix, épouse par épouse, de toutes les Argiennes.
280
Ainsi Diomède, le distingué Ulysse et moi,
281
assis dans les recoins (de la bête) entendons-nous ce que tu disais.
282
Alors que deux d'entre nous désiraient ardemment se lever
283
soit pour sortir soit seulement pour immédiatement répondre aux coups répétés (=tocs-tocs),
284
Ulysse nous en dissuada (d'un geste) et nous empêcha même de bouger.
285
A cet instant, tous les autres fleurons Achéens étaient muets
286
sauf Anticlos qui, assurément le seul, voulut te répondre de vive voix.
287
Mais Ulysse lui serra fermement les mâchoires d'une poigne puissante
288
et Il tint bon jusqu'à ce que Pallas Athèna te fit repartir ; il sauva par là-même tous les Achéens».
Οδύσσεια
Ὀδυσσείας δ
Τὰ ἐν Λακεδαίμονι.
271
"Οἷον καὶ τόδ᾽ἔρεξε καὶ ἔτλη καρτερὸς ἀνὴρ
272
ἵππωι ἔνι ξεστῶι, ἵν᾽ἐνήμεθα πάντες ἄριστοι Ἀργείων,
273
Τρώεσσι φόνον καὶ κῆρα φέροντες.
274
Ἦλθες ἔπειτα σὺ κεῖσε κελευσέμεναι δέ σ᾽ἔμελλε δαίμων
275
ὃς Τρώεσσιν ἐβούλετο κῦδος ὀρέξαι
276
καί τοι Δηΐφοβος θεοείκελος ἕσπετ᾽ἰούσηι.
277
Τρὶς δὲ περίστειξας κοῖλον λόχον ἀμφαφόωσα
278
ἐκ δ᾽ὀνομακλήδην Δαναῶν ὀνόμαζες ἀρίστους,
279
πάντων Ἀργείων φωνὴν ἴσκουσ᾽ἀλόχοισιν.
280
Αὐτὰρ ἐγὼ καὶ Τυδεΐδης καὶ δῖος Ὀδυσσεὺς
281
ἥμενοι ἐν μέσσοισιν ἀκούσαμεν ὡς ἐβόησας.
282
Νῶι μὲν ἀμφοτέρω μενεήναμεν ὁρμηθέντε
283
ἢ ἐξελθέμεναι ἢ ἔνδοθεν αἶψ᾽ὑπακοῦσαι
284
ἀλλ᾽Ὀδυσεὺς κατέρυκε καὶ ἔσχεθεν ἱεμένω περ.
285
Ἔνθ᾽ἄλλοι μὲν πάντες ἀκὴν ἔσαν υἷες Ἀχαιῶν
286
Ἄντικλος δὲ σέ γ᾽οἶος ἀμείψασθαι ἐπέεσσιν ἤθελεν.
287
Ἀλλ᾽Ὀδυσεὺς ἐπὶ μάστακα χερσὶ πίεζεν νωλεμέως κρατερῆισι,
288
σάωσε δὲ πάντας Ἀχαιούς τόφρα δ᾽ἔχ᾽ὄφρα σε νόσφιν ἀπήγαγε Παλλὰς Ἀθήνη".
Morceau choisi précédent
Morceau choisi suivant
Traduction

Cette traduction se veut la plus proche possible du texte antique. Le but étant de rendre ce texte dans son originalité pédagogique initiale. N'hésitez pas à nous contacter pour tout commentaire sur la traduction parallèle.

Traducteur : Jean-Claude Angelini
Copyright : Traduction © J.C. ANGELINI, 2014 / Mise en page © Citations-Antiques.com, 2017

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus