Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Morceaux choisis

L'Odyssée - Chant III, vers 247-264

Le passage de la souris sur un paragraphe surlignera la traduction correspondante. Cliquez sur un ou plusieurs paragraphes afin de mémoriser le surlignage. Pour effacer le surlignage, cliquez en dehors du texte ou appuyer sur la touche ESC.


L'Odyssée (en grec ancien Ὀδύσσεια / Odússeia), est une épopée grecque antique attribuée à l'aède Homère, qui l'aurait composée après l'Iliade, vers la fin du VIIIe siècle av. J.-C. Elle est considérée comme l'un des plus grands chefs-d'œuvre de la littérature et, avec l'Iliade, comme l'un des deux poèmes fondateurs de la civilisation européenne.

L'Odyssée
Chant III
Télémaque prie Nestor de lui raconter la mort tragique d'Agamemnon
247
« Ô Nestor fils de Nélée, toi au moins dis la vérité !
248
Comment est mort le fils d'Atrée, le très puissant Agamemnon ?
249
Où était (donc) Ménélas ? Et quel guet-apens a médité pour Agamemnon le perfide Egysthe, puisqu'il a tué quelqu'un de plus fort que lui ?
251
Ménélas n'était-il pas à Argos en Achaïe ? Mais où s'aventurait-il ailleurs ? Chez quels hommes ? Si bien qu'Egysthe a pu tuer (son frère) sans crainte (de représailles) !
253
Nestor, ce bon cavalier originaire de Gérène, lui répondit alors à son tour :
254
Assurément, pour toi son enfant, je proclamerai toutes les vérités !
255
Oui certes ! En vérité, ces choses (se sont passées) telles que tu te doutes qu'elles furent préparées1.
256
Si le blond Ménélas, fils d'Atrée, revenant de Troie avait trouvé dans son palais Egysthe vivant, ce dernier, une fois tué par lui, n'aurait pas eu un monticule de terre
259
mais il est sûr que les chiens et les charognards l'eussent dévoré gisant dans la plaine loin d'Argos et aucune des Achéennes ne l'eût pleuré car il avait commis un crime monstrueux.
262
En effet, tandis que nous nous dépensions là-bas en de nombreux combats, lui, se tenait paisible2 au tréfond d'Argos qui offre aux chevaux de bons paturages3 séduisant la femme d'Agamemnon par de nombreux discours4.
Οδύσσεια
Οδύσσεια Γ
247
« Ὦ Νέστορ Νηληϊάδη, σὺ δ᾽ἀληθὲς ἐνίσπες :
248
Πῶς ἔθαν᾽Ἀτρεΐδης εὐρυκρείων Ἀγαμέμνων ;
249
Ποῦ Μενέλαος ἔην ; τίνα δ᾽αὐτῶι μήσατ᾽ὄλεθρον Αἴγισθος δολόμητις, ἐπεὶ κτάνε πολλὸν ἀρείω ;
251
Ἦ οὐκ Ἄργεος ἦεν Ἀχαιικοῦ ; Ἀλλά πηι ἄλληι πλάζετ᾽ἐπ᾽ἀνθρώπους ; ὁ δὲ θαρσήσας κατέπεφνε :
253
Τὸν δ᾽ἠμείβετ᾽ἔπειτα Γερήνιος ἱππότα Νέστωρ· (III, 102)
254
Τοιγὰρ ἐγώ τοι, τέκνον, ἀληθέα πάντ᾽ἀγορεύσω :
255
Ἦ τοι μὲν τάδε καὐτὸς ὀίεαι ὥς κεν ἐτύχθη.
256
Εἰ ζωόν γ᾽Αἴγισθον ἐνὶ μεγάροισιν ἔτετμεν Ἀτρεΐδης Τροίηθεν ἰών, ξανθὸς Μενέλαος, τῶ κέ οἱ οὐδὲ θανόντι χυτὴν ἐπὶ γαῖαν ἔχευαν,
259
ἀλλ᾽ἄρα τόν γε κύνες τε καὶ οἰωνοὶ κατέδαψαν κείμενον ἐν πεδίωι ἑκὰς ἄστεος, οὐδέ κέ τίς μιν κλαῦσεν Ἀχαιιάδων· μάλα γὰρ μέγα μήσατο ἔργον.
262
Ἡμεῖς μὲν γὰρ κεῖθι πολέας τελέοντες ἀέθλους ἥμεθ᾽ὁ δ᾽εὔκηλος μυχῶι Ἄργεος ἱπποβότοιο πόλλ᾽Ἀγαμεμνονέην ἄλοχον θέλγεσκ᾽ἐπέεσσιν.
Morceau choisi précédent
Morceau choisi suivant
Traduction

Cette traduction se veut la plus proche possible du texte antique. Le but étant de rendre ce texte dans son originalité pédagogique initiale. N'hésitez pas à nous contacter pour tout commentaire sur la traduction parallèle.

Traducteur : Jean-Claude Angelini
Copyright : Traduction © J.C. ANGELINI, 2014 / Mise en page © Citations-Antiques.com, 2017

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus