Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Morceaux choisis

L'Odyssée - Chant II, vers 399-419

Le passage de la souris sur un paragraphe surlignera la traduction correspondante. Cliquez sur un ou plusieurs paragraphes afin de mémoriser le surlignage. Pour effacer le surlignage, cliquez en dehors du texte ou appuyer sur la touche ESC.


L'Odyssée (en grec ancien Ὀδύσσεια / Odússeia), est une épopée grecque antique attribuée à l'aède Homère, qui l'aurait composée après l'Iliade, vers la fin du VIIIe siècle av. J.-C. Elle est considérée comme l'un des plus grands chefs-d'œuvre de la littérature et, avec l'Iliade, comme l'un des deux poèmes fondateurs de la civilisation européenne.

L'Odyssée
Chant II
Tèlémaque fait charger par les marins les victuailles préparées puis fait appareiller
399
Dès lors, Athéna aux yeux qui voient l’invisible, s’adressa à Tèlémaque l’ayant fait venir hors du Mégaron soudain tout dépeuplé, ayant pris aussi bien le corps que la voix de Mentor :
402
« Tèlémaque, déjà tes hommes d’équipage, équipés de la tête aux pieds, sont assis, penchés sur leur avirons, n’attendant plus que ton signal du départ ;
404
allons-y ! Ne tardons pas plus longtemps à tracer un sillage. »
405
Ayant ainsi parlé, Pallas Athénè ouvrit promptement la marche. Il lui emboîta aussitôt le pas.
407
Toutefois, quand ils furent enfin arrivés à la mer puis à bord du navire, ils découvrirent finalement leurs matelots aux casques à cimiers à long crins (assis) sur les marches de (l'escalier de pierre de) la cale de radoub.
409
Alors, le princier et vigoureux Tèlémaque leur dit :
410
« Allons, mes amis, chercher les provisions car tout est déjà rassemblé dans le Mégaron. Ma mère même n’en sait rien ni les autres domestiques et seule ma nourrice est dans la confidence. »
413
Les ayant ainsi prévenus, il leur montra le chemin et ils le suivirent comme un seul homme.
414
Ils transportèrent enfin toutes les victuailles et les déposèrent dans la soute solidement charpentée comme le leur avait commandé le fils bien-aimé d’Ulysse.
416
Enfin, Tèlémaque à son tour monta à bord de l’embarcation et Athéna en prit le commandement et elle s’assit du mieux qu’elle put, calée au fond de la dunette et Tèlémaque s’assit enfin auprès d’elle. Les rameurs dénouèrent alors les amarres et, à leur tour, ils montèrent eux-mêmes à bord (avec les amarres) et s’assirent sur leurs bancs de nage (et ramèrent).
Οδύσσεια
Οδύσσεια Β
399
Aὐτὰρ Τηλέμαχον προσέφη γλαυκῶπις Ἀθήνη ἐκπροκαλεσσαμένη μεγάρων ἐὺ ναιεταόντων, Μέντορι εἰδομένη ἠμὲν δέμας ἠδὲ καὶ αὐδήν :
402
« Τηλέμαχ᾽ἤδη μέν τοι ἐυκνήμιδες ἑταῖροι ἥατ᾽ἐπήρετμοι τὴν σὴν ποτιδέγμενοι ὁρμήν·
404
ἀλλ᾽ἴομεν, μὴ δηθὰ διατρίβωμεν ὁδοῖο. »
405
Ὣς ἄρα φωνήσασ᾽ἡγήσατο Παλλὰς Ἀθήνη καρπαλίμως. ὁ δ᾽ἔπειτα μετ᾽ἴχνια βαῖνε θεοῖο.
407
Aὐτὰρ ἐπεί ῥ᾽ἐπὶ νῆα κατήλυθον ἠδὲ θάλασσαν, εὗρον ἔπειτ᾽ἐπὶ θινὶ κάρη κομόωντας ἑταίρους.
409
Τοῖσι δὲ καὶ μετέειφ᾽ἱερὴ ἲς Τηλεμάχοιο :
410
« Δεῦτε, φίλοι, ἤια φερώμεθα, πάντα γὰρ ἤδη ἁθρό᾽ἐνὶ μεγάρῳ. Μήτηρ δ᾽ἐμὴ οὔ τι πέπυσται οὐδ᾽ἄλλαι δμωαί μία δ᾽οἴη μῦθον ἄκουσεν. »
413
Ὣς ἄρα φωνήσας ἡγήσατο τοὶ δ᾽ἅμ᾽ἕποντο.
414
Oἱ δ᾽ἄρα πάντα φέροντες ἐυσσέλμῳ ἐπὶ νηὶ κάτθεσαν ὡς ἐκέλευσεν Ὀδυσσῆος φίλος υἱός.
416
Ἂν δ᾽ἄρα Τηλέμαχος νηὸς βαῖν᾽ἦρχε δ᾽Ἀθήνη νηὶ δ᾽ἐνὶ πρυμνῇ κατ᾽ἄρ᾽ἕζετο· ἄγχι δ᾽ἄρ᾽αὐτῆς ἕζετο Τηλέμαχος. Τοὶ δὲ πρυμνήσι᾽ἔλυσαν ἂν δὲ καὶ αὐτοὶ βάντες ἐπὶ κληῖσι καθῖζον.
Morceau choisi précédent
Morceau choisi suivant
Traduction

Cette traduction se veut la plus proche possible du texte antique. Le but étant de rendre ce texte dans son originalité pédagogique initiale. N'hésitez pas à nous contacter pour tout commentaire sur la traduction parallèle.

Traducteur : Jean-Claude Angelini
Copyright : Traduction © J.C. ANGELINI, 2014 / Mise en page © Citations-Antiques.com, 2017

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus