Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Morceaux choisis

L'Odyssée - Chant II, vers 224-241

Le passage de la souris sur un paragraphe surlignera la traduction correspondante. Cliquez sur un ou plusieurs paragraphes afin de mémoriser le surlignage. Pour effacer le surlignage, cliquez en dehors du texte ou appuyer sur la touche ESC.


L'Odyssée (en grec ancien Ὀδύσσεια / Odússeia), est une épopée grecque antique attribuée à l'aède Homère, qui l'aurait composée après l'Iliade, vers la fin du VIIIe siècle av. J.-C. Elle est considérée comme l'un des plus grands chefs-d'œuvre de la littérature et, avec l'Iliade, comme l'un des deux poèmes fondateurs de la civilisation européenne.

L'Odyssée
Chant II
Mentor, un fidèle conseiller d'Ulysse, prend enfin la parole
224
Ayant ainsi réellement dit ce qu’il avait à dire, Tèlémaque s’assit alors. Et parmi les auditeurs se leva Mentor ; lui qui était l’irréprochable conseiller d’Ulysse lequel en s’embarquant sur les vaisseaux lui avait confié toute sa maisonnée, il s’en était remis à ce (déjà trop) vieil ami (pour aller à la guerre) et, avec constance, il surveilla tout.
228
Mentor, pensant se rendre utile, adressa à tous la parole en parlant à la cantonade (de sa place) :
229
« Oyez attentivement maintenant, conscrits d’Ithaque, ce que je vais vous dire :
230
Craignez que ne soit plus plein de bonne volonté, aimable et bienveillant certain roi porte-sceptre et qu’il ne se montre plus raisonnable dans ses décisions mais qu’il soit au contraire toujours dur et qu’il accomplisse des actes iniques
233
puisque personne ne se souvient plus d'Ulysse, l'homme aux qualités divines, parmi les troupes qu’il commandait, Lui qui était aussi bienveillant qu’un père.
235
Mais, au moins, je ne suis pas jaloux des arrogants envahisseurs, de ce qu’ils font, des actes de violence ou des projets de perfides complots ;
237
car ils jouent leurs têtes-mêmes, ceux qui se font servir de force des mets à table dans la maison d’Ulysse et affirment qu’il ne reviendra plus.
239
Et maintenant j'en veux au reste du peuple, tel que vous tous qui restez silencieux, alors qu’assurément, en leur adressant de sévères reproches, vous qui êtes (si) nombreux, pouvez refréner quelques godelureaux. »
Οδύσσεια
Οδύσσεια Β
224
ἦ τοι ὅ γ᾽ὣς εἰπὼν κατ᾽ἄρ᾽ἕζετο. Tοῖσι δ᾽ἀνέστη Μέντωρ, ὅς ῥ᾽Ὀδυσῆος ἀμύμονος ἦεν ἑταῖρος, καὶ οἱ ἰὼν ἐν νηυσὶν ἐπέτρεπεν οἶκον ἅπαντα, πείθεσθαί τε γέροντι καὶ ἔμπεδα πάντα φυλάσσειν.
228
ὅ σφιν ἐὺ φρονέων ἀγορήσατο καὶ μετέειπεν :
229
“ κέκλυτε δὴ νῦν μευ, Ἰθακήσιοι, ὅττι κεν ἴπω :
230
μή τις ἔτι πρόφρων ἀγανὸς καὶ ἤπιος ἔστω σκηπτοῦχος βασιλεύς, μηδὲ φρεσὶν αἴσιμα εἰδώς, ἀλλ᾽αἰεὶ χαλεπός τ᾽ εἴη καὶ αἴσυλα ῥέζοι
233
ὡς οὔ τις μέμνηται Ὀδυσσῆος θείοιο λαῶν οἷσιν ἄνασσε πατὴρ δ᾽ὣς ἤπιος ἦεν.
235
Ἀλλ᾽ἦ τοι μνηστῆρας ἀγήνορας οὔ τι μεγαίρω ἔρδειν ἔργα βίαια κακορραφίῃσι νόοιο·
237
σφὰς γὰρ παρθέμενοι κεφαλὰς κατέδουσι βιαίως οἶκον Ὀδυσσῆος τὸν δ᾽οὐκέτι φασὶ νέεσθαι.
239
Nῦν δ᾽ἄλλῳ δήμῳ νεμεσίζομαι, οἷον ἅπαντες ἧσθ᾽ἄνεῳ, ἀτὰρ οὔ τι καθαπτόμενοι ἐπέεσσι παύρους μνηστῆρας καταπαύετε πολλοὶ ἐόντες. ”
Traduction

Cette traduction se veut la plus proche possible du texte antique. Le but étant de rendre ce texte dans son originalité pédagogique initiale. N'hésitez pas à nous contacter pour tout commentaire sur la traduction parallèle.

Traducteur : Jean-Claude Angelini
Copyright : Traduction © J.C. ANGELINI, 2014 / Mise en page © Citations-Antiques.com, 2017

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus