Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Morceaux choisis

L'Odyssée - Chant VIII, vers 182-198

Le passage de la souris sur un paragraphe surlignera la traduction correspondante. Cliquez sur un ou plusieurs paragraphes afin de mémoriser le surlignage. Pour effacer le surlignage, cliquez en dehors du texte ou appuyer sur la touche ESC.


L'Odyssée (en grec ancien Ὀδύσσεια / Odússeia), est une épopée grecque antique attribuée à l'aède Homère, qui l'aurait composée après l'Iliade, vers la fin du VIIIe siècle av. J.-C. Elle est considérée comme l'un des plus grands chefs-d'œuvre de la littérature et, avec l'Iliade, comme l'un des deux poèmes fondateurs de la civilisation européenne.

L'Odyssée
Chant VIII
Le séjour d'Ulysse chez les Phéaciens -
182
Or, maintenant, (on peut dire que) je supporte le malheur et les douleurs ;
183
car j'ai enduré avec courage de nombreux déboires, soit en combats contre des guerriers, soit en lutte contre les vagues.
184
Mais néanmoins, souffrant encore de nombreuses contusions (= ecchymoses et hématomes), je participerai à vos jeux ;
185
en effet, ton discours est affligeant et tes paroles m'ont provoqué. »
186
Ainsi termina-t-il et enlevant lui-même son manteau, il saisit un disque
187
plus grand et plus épais, plus lourd, comme il y en a peu,
188
que celui que les Phéaciens s'étaient transmis les uns aux autres pour le lancer de toutes leurs forces.
189
L'ayant fait tourner (en tourbillonnant lui-même) sur place, il le lance d'un bras vigoureux ;
190
or, la pierre bourdonne et les Phéaciens habiles à l'aviron, ces marins renommés, se penchent (comme en mer à sept) vers la terre
192
sous la trajectoire rapide de la pierre et le disque dépassa toutes les autres marques en fusant rapidement de sa main.
193
Alors Athèna plaça une borne, ayant pris le corps d'un arbitre, et elle dit en l'appelant par son prénom :
195
« Même un aveugle distinguerait ta marque en tâtonnant
196
puisqu'elle n'est pas mêlée aux autres marques analogues mais bien loin en avant ;
197
Rassure-toi donc aucun des Phéaciens ne pourra, c'est certain, égaler ce record ni a fortiori le dépasser. »
Οδύσσεια
Ὀδυσσείας θ
Ὀδυσσέως σύστασις πρὸς Φαιάκας.
182
Νῦν δ᾽ἔχομαι κακότητι καὶ ἄλγεσι·
183
πολλὰ γὰρ ἔτλην ἀνδρῶν τε πτολέμους ἀλεγεινά τε κύματα πείρων.
184
Ἀλλὰ καὶ ὥς κακὰ πολλὰ παθών, πειρήσομ᾽ἀέθλων·
185
θυμοδακὴς γὰρ μῦθος ἐπώτρυνας δέ με εἰπών. »
186
Ἦ ῥα καὶ αὐτῷ φάρει ἀναΐξας λάβε δίσκον
187
μείζονα καὶ πάχετον, στιβαρώτερον οὐκ ὀλίγον περ
188
ἢ οἵῳ Φαίηκες ἐδίσκεον ἀλλήλοισι.
189
Τόν ῥα περιστρέψας ἧκε στιβαρῆς ἀπὸ χειρός,
190
βόμβησεν δὲ λίθος· κατὰ δ᾽ἔπτηξαν ποτὶ γαίῃ Φαίηκες δολιχήρετμοι, ναυσίκλυτοι ἄνδρες,
192
λᾶος ὑπὸ ῥιπῆς ὁ δ᾽ὑπέρπτατο σήματα πάντων ῥίμφα θέων ἀπὸ χειρός.
193
Ἔθηκε δὲ τέρματ᾽Ἀθήνη, ἀνδρὶ δέμας ἐικυῖα, ἔπος τ᾽ἔφατ᾽ἔκ τ᾽ὀνόμαζεν·
195
« Καί κ᾽ἀλαός τοι, ξεῖνε, διακρίνειε τὸ σῆμα ἀμφαφόων,
196
ἐπεὶ οὔ τι μεμιγμένον ἐστὶν ὁμίλῳ, ἀλλὰ πολὺ πρῶτον.
197
Σὺ δὲ θάρσει τόνδε γ᾽ἄεθλον· οὔ τις Φαιήκων τόδε γ᾽ἵξεται, οὐδ᾽ὑπερήσει. »
Morceau choisi précédent
Morceau choisi suivant
Traduction

Cette traduction se veut la plus proche possible du texte antique. Le but étant de rendre ce texte dans son originalité pédagogique initiale. N'hésitez pas à nous contacter pour tout commentaire sur la traduction parallèle.

Traducteur : Jean-Claude Angelini
Copyright : Traduction © J.C. ANGELINI, 2014 / Mise en page © Citations-Antiques.com, 2018

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus