Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Morceaux choisis

Maximes - Fragments 101-110

Le passage de la souris sur un paragraphe surlignera la traduction correspondante. Cliquez sur un ou plusieurs paragraphes afin de mémoriser le surlignage. Pour effacer le surlignage, cliquez en dehors du texte ou appuyer sur la touche ESC.


Héraclite, né vers 544-541 avant J.C. à Éphèse, est issu d’une famille illustre et sacerdotale. Il renonce, en faveur de son frère, aux privilèges que lui donnait le statut de descendant de Codros, roi d'Athènes, dont le fils, Androclès, fonda Éphèse. Il n'était guère apprécié de ses concitoyens. Son ami Hermodore, auteur d'un code de douze lois qui seront étudiées par deux sénateurs romains venus à Éphèse pour les consulter, fut banni de la ville (cf. fragment 121).

Bien avant Socrate, il aurait appliqué à la lettre le Connais-toi toi-même (Γνῶθι σeαυτόν), car, disait-il, « il faut s'étudier soi-même et tout apprendre par soi-même ». Ermite, il partit vivre dans la montagne, vivant de plantes et de la fabrication de fromages ; mais, étant tombé malade il mourut d'hydropisie vers 480 avant J.C. à Éphèse. Heureusement, il avait entre temps déposé son manuscrit De la Nature dans le temple d'Artémis où il put être lu jusqu'à sa destruction en 356 avant J.C. par plusieurs visiteurs. C'est de ces visiteurs que proviennent les fragments ci-dessous.

Maximes
De la Nature
101
Je me suis cherché moi-même.
101
De par la nature, nous avons deux oreilles qui sont pour nous, pourrait-on dire, des sortes d’outils par lesquels nous apprenons toutes choses et nous mêlons indiscrètement de beaucoup de choses mais des sens de l’ouïe et de la vue, le plus digne de foi est celui de la vue, comme l’enseignait Héraclite : les yeux sont des témoins plus exacts que les oreilles.1
102
Alors que pour Dieu, toutes les choses sont belles, bonnes et justes, des hommes ont pourtant rétorqué que certaines sont justes et d’autres injustes.2
103
Sont communs, en effet, le début et la fin de la circonférence d’un cercle.
104
En effet, quel est leur esprit critique ou leur réflexion ? Ils obéissent aux beaux parleurs des peuples et ils ont besoin de la foule comme maître à penser ne sachant pas que la multitude est mauvaise conseillère et que rares sont les bons conseillers.
105
« Il était un compagnon d’Hector, né la même nuit que lui » (De ce vers de l’Iliade,) Héraclite déduisait qu’Homère croyait aux astres et il enseignait aussi, à ses concitoyens, que ce n’est pourtant le destin de personne, parmi les hommes, d’être celui qui s’est enfui (un lâche).3
106
Au sujet des jours néfastes, il faut soit en faire grand cas soit les accepter à leur juste valeur, selon Héraclite, qui impute les jours fastes à l’œuvre d’Hésiode, les jours néfastes à je ne sais qui d’autre, les hommes étant sans comprendre que la nature de tous les jours ensemble est comme celle d’un seul jour (ni bonne ni mauvaise).4
107
Les yeux et les oreilles sont de mauvais témoins pour les hommes s’ils ont des âmes qui les interprètent mal.
108
De tous ceux dont j’ai écouté les discours, aucun n’est arrivé à la conclusion que le sage est détaché de toutes préoccupations.
109
Il vaut mieux cacher ses lacunes que les dévoiler.5
110
Il ne serait pas meilleur pour les hommes qu’arrivât ce qu’ils souhaitent.
Περί φύσεως
101
ἐδιζησάμην ἐμεωυτόν.
101
δυεῖν γὰρ ὤτων κατὰ φύσιν ὡσανεί τινων ὀργάνων ἡμῖν, οἷς πάντα πυνθανόμεθα καὶ πολυπραγμονοῦμεν, ἀκοῆς καὶ ὁράσεως, ἀληθινωτέρας δ΄οὔσης οὐ μικρῷ τῆς ὁράσεως κατὰ τὸν Ἡράκλειτον· ὀφθαλμοὶ γὰρ τῶν ὤτων ἀκριϐέστεροι μάρτυρες.
102
τῷ μὲν θεῷ καλά πάντα καὶ ἀγαθὰ καὶ δὶκαια, ἄνθρωποι δὲ ἅ μὲν ἄδικα ὑπειλήφασιν ἃ δὲ δίκαια.
103
ξυνὸν γὰρ ἀρχὴ καὶ πέρας ἐπὶ κύκλου περιφερείας.
104
τίς γὰρ αὐτῶν νόος ἢ φρήν ; δήμων ἀοιδοῖσι πείθονται καὶ διδασκάλῳ χρείωνται ὁμίλῳ οὐκ εἰδότες ὅτι οἱ πολλοὶ κακοί, ὀλίγοι δὲ ἀγαθοί.
105
Ἕκτορι δ΄ἦεν ἑταῖρος, ἰῇ δ΄ἐν νυκτὶ γένοντο ; Ἡ. Ἐντεῦθεν ἀστρολόγον φησὶ τὸν Ὅμὴρον καὶ ἐνοἷς φησι « τὸν μοῖραν δ΄οὔ τινά φημι πεφυγμένον ἔμμεναι ἀνδρῶν » [näml. Πολυδάμας]
106
περὶ δ΄ἡμερῶν ἀποφράδων εἴτε χρὴ τίθεσθαί τινας εἴτε ὀρθῶς Ἡράκλειτος ἐπέπληξεν Ἡσιόδῳ τὰς μὲν ἀγαθὰς ποιουμένῳ, τὰς δὲ φαύλας, ὡς ἀγνοοῦντι φύσιν ἡμέρας ἁπάσης μίαν οὖσαν, ἑτέρωθι διηπόρηται.
107
κακοὶ μάρτυρες ἀνθρώποισιν ὀφθαλμοὶ καὶ ὦτα βαρϐάρους ψυχὰς ἐχόντων.
108
Ἡρακλείτου. ὁκόσων λόγους ἤκουσα, οὐδεὶς ἀφικνεῖται ἐς τοῦτο, ὥστε γινώσκειν ὅτι σοφόν ἐστι πάντων κεχωρισμένον.
109
κρύπτειν ἀμαθίην κρέσσον ἢ ἐς τὸ μέσον φέρειν.
110
ἀνθρώποις γίνεσθαι ὁκόσα θέλουσιν οὐκ ἄμεινον.
Morceau choisi précédent
Morceau choisi suivant
Traduction

Cette traduction se veut la plus proche possible du texte antique. Le but étant de rendre ce texte dans son originalité pédagogique initiale. N'hésitez pas à nous contacter pour tout commentaire sur la traduction parallèle.

Traducteur : Jean-Claude Angelini
Copyright : Traduction © J.C. ANGELINI, 2014 / Mise en page © Citations-Antiques.com, 2017

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus