Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Morceaux choisis

Maximes - Fragments 1-10

Le passage de la souris sur un paragraphe surlignera la traduction correspondante. Cliquez sur un ou plusieurs paragraphes afin de mémoriser le surlignage. Pour effacer le surlignage, cliquez en dehors du texte ou appuyer sur la touche ESC.


Héraclite, né vers 544-541 avant J.C. à Éphèse, est issu d’une famille illustre et sacerdotale. Il renonce, en faveur de son frère, aux privilèges que lui donnait le statut de descendant de Codros, roi d'Athènes, dont le fils, Androclès, fonda Éphèse. Il n'était guère apprécié de ses concitoyens. Son ami Hermodore, auteur d'un code de douze lois qui seront étudiées par deux sénateurs romains venus à Éphèse pour les consulter, fut banni de la ville (cf. fragment 121).

Bien avant Socrate, il aurait appliqué à la lettre le Connais-toi toi-même (Γνῶθι σeαυτόν), car, disait-il, « il faut s'étudier soi-même et tout apprendre par soi-même ». Ermite, il partit vivre dans la montagne, vivant de plantes et de la fabrication de fromages ; mais, étant tombé malade il mourut d'hydropisie vers 480 avant J.C. à Éphèse. Heureusement, il avait entre temps déposé son manuscrit De la Nature dans le temple d'Artémis où il put être lu jusqu'à sa destruction en 356 avant J.C. par plusieurs visiteurs. C'est de ces visiteurs que proviennent les fragments ci-dessous.

Maximes
De la nature
1
Mes concitoyens sont bien incapables d’énoncer la maxime qui suit, pourtant d’une grande véracité, ni même de la comprendre quand ils l’entendent pour la première fois.1
1
Eh oui ! Quoique presque toute décision se prend conformément à cette maxime, mais sans référence explicite, mes concitoyens ont du mal à comprendre les actes ou les paroles de l’actualité, alors que moi, les ayant vus (les actes) ou comprises (les paroles), je les explique en détail (à qui veut bien m’écouter) en les classant chacun ou chacune selon leur cause (ou conséquence).
1
« Un homme (on) néglige autant ce que les autres hommes font ou disent dans la réalité que la plupart d’entre eux oublient ce qu’ils ont rêvé faire ou dit dans leur sommeil. »
2
Encore une (maxime) : « Il faut suivre la sagesse ordinaire (autrement dite commune), car le savoir ordinaire vient d’une expérience commune. » Mais quoique cette maxime soit d’une grande universalité, la plupart des gens vivent en n’écoutant que leur propre expérience.
3
Le soleil paraît (de la terre) avoir la largeur du pied humain.2
4
Si le bonheur se trouvait dans les plaisirs du corps, nous dirions que les bœufs sont heureux, lorsqu'ils ont trouvé de l’herbe à brouter et ruminent.3
5
Il serait pris pour un fou celui qu’on verrait nettoyer une tâche de boue tombée sur sa godasse en utilisant de l’eau boueuse.
5
Pourtant mes concitoyens croient, pour moi à tort, se purifier de leurs crimes de sang en faisant des sacrifices sanglants.
5
Ils prient à voix haute lors de telles cérémonies en hochant la tête comme s’ils parlaient à des murs sans savoir à quels dieux ni à quels héros ces monuments sont dédiés.
6
Non seulement le soleil est nouveau chaque jour mais encore il en est ainsi depuis toujours.4
7
Si tout partait en fumée (odorante), ce sont les narines qui feraient les distinctions.5
8
Le tenon et la mortaise s’assemblent, les couleurs (ou sons) complémentaires conduisent à la plus belle harmonie et tout équilibre résulte de forces antagonistes.6
9
Quant aux ânes, ils choisiraient plutôt de la paille que des paillettes d’or.7
10
Les rationnels et les irrationnels donnent tous les nombres ; les centripètes et les centrifuges donnent toutes les forces ; ceux qui s’accordent et ceux qui se combattent donnent tous les peuples. De tous les possibles émerge une réalité et à partir de l’existant s’ouvrent toutes les possibilités.
Περί φύσεως
1
Тοῦ δὲ λόγου τοῦδ᾽ἐόντος, (ἀεὶ) ἀξύνετοι γίγνονται ἄνθρωποι καὶ πρόσθεν ἢ ἀκοῦσαι καὶ ἀκούσαντες τὸ πρῶτον.
1
Гι(γ)νομένων γὰρ πάντων κατὰ τὸν λόγον τόνδε, ἀπείροισιν ἐοίκασι, πειρώμενοι καὶ ἐπέων καὶ ἔργων τοιούτ(έ)ων, ὁκοίων ἐγὼ, διηγεῦμαι διαιρέων ἕκαστον κατὰ φύσιν καὶ φράζων ὅκως ἔχει.
1
Тοὺς δὲ ἄλλους ἀνθρώπους λανθάνει ὁκόσα ἔγερθέντες ποιοῦσιν, ὅκωσπερ ὁκόσα εὕδοντες ἐπιλανθάνονται.
2
∆ιὸ δεῖ ἕπεσθαι τῷ (ξυνῷ, τουτέστι τῷ) κοινῷ· ξυνὸς γὰρ ὁ κοινός. Τοῦ λόγου δ’ἐόντος ξυνοῦ ζώουσιν οἱ πολλοὶ ὡς ἰδίαν ἔχοντες φρόνησιν.
3
[περὶ μεγέθους ἡλίου] εὖρος ποδὸς ἀνθρωπείου.
4
Si felicitas esset in delectationibus corporis, boves felices diceremus, cum inveniant orobum ad comedendum.
5
καθαίρονται δ᾽ἄλλως αἵματι μιαινόμενοι οἷον εἴ τις εἰς πηλὸν ἐμϐὰς πηλῷ ἀπονίζοιτο.
5
μαίνεσθαι δ᾽ἂν δοκοίη, εἴ τις αὐτὸν ἀνθρώπων ἐπιφράσαιτο οὕτω ποιέοντα.
5
καὶ τοῖς ἀγάλμασι δὲ τουτέοισιν εὔχονται ὁκοῖον εἴ τις δόμοισι λεσχηνεύοιτο (οὔ τι γινώσκων θεοὺς οὐδ᾽ἥρωας οἵτινές εἰσι).
6
ὁ ἥλιος οὐ μόνον, καθάπερ ὁ Ἡ. φησί, νέος ἐφ᾽ἡμέρῃ ἐστίν, ἀλλ᾽ ἀεί νέος συνεχῶς.
7
εἰ πάντα τὰ ὄντα καπνὸς γένοιτο, ῥῖνες ἂν διαγνοῖεν.
8
τὸ ἀντίξουν συμφέρον καὶ ἐκ τῶν διαφερόντων καλλίστην ἁρμονίαν καὶ πάντα κατ᾽ἔριν γίνεσθαι.
9
ὄνους σύρµατ' ἂν ἑλέσθαι µᾶλλον ἢ χρυσόν.
10
συνάψιες ὅλα καὶ οὐχ ὅλα, συμφερόμενον διαφερόμενον, συνᾷδον διᾷδον, καὶ ἐκ πάντων ἓν καὶ ἐξ ἑνὸς πάντα.
Traduction

Cette traduction se veut la plus proche possible du texte antique. Le but étant de rendre ce texte dans son originalité pédagogique initiale. N'hésitez pas à nous contacter pour tout commentaire sur la traduction parallèle.

Traducteur : Jean-Claude Angelini
Copyright : Traduction © J.C. ANGELINI, 2014 / Mise en page © Citations-Antiques.com, 2017

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus