Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Citations de la Grèce antique
Citation n°2022
  • Vous serez gracieux et bienveillant, si vous n'apportez pas dans vos relations une humeur querelleuse et chagrine, si vous ne vous montrez pas sans cesse en dissentiment avec ceux qui vous entourent.

Source

Conseils à Démonique, 31

Époque

Ve siècle av. J.-C.

Traducteur

Aimé Marie Gaspard de Clermont-Tonnerre

Commentaire

Citation complète : Vous serez gracieux et bienveillant, si vous n'apportez pas dans vos relations une humeur querelleuse et chagrine, si vous ne vous montrez pas sans cesse en dissentiment avec ceux qui vous entourent ; si vous ne repoussez pas avec dureté l'emportement, même injuste, de ceux qui vivent dans votre intimité; si vous les ménagez lorsqu'ils sont irrités, attendant, pour leur adresser des reproches, que leur colère soit calmée ; si vous n'affectez pas d'être sérieux dans les conversations plaisantes, ou plaisant dans les entretiens sérieux (ce qui est hors de propos blesse toujours) ; si, lorsque vous rendez un service, vous ne négligez pas d'unir la grâce au bienfait, comme il arrive à la plupart des hommes, qui obligent leurs amis, mais qui le font d'une manière qui leur est désagréable ; si l'on ne voit pas en vous, pour la dispute, un penchant toujours difficile à supporter, et une tendance irritante pour les reproches.

Traduction complète : Ὁμιλητικὸς δ' ἔσει μὴ δύσερις ὢν μηδὲ δυσάρεστος μηδὲ πρὸς πάντας φιλόνικος, μηδὲ πρὸς τὰς τῶν πλησιαζόντων ὀργὰς τραχέως ἀπαντῶν, μηδ' ἂν ἀδίκως ὀργιζόμενοι τυγχάνωσιν, ἀλλὰ θυμουμένοις μὲν αὐτοῖς εἴκων, πεπαυμένοις δὲ τῆς ὀργῆς ἐπιπλήττων· μηδὲ παρὰ τὰ γελοῖα σπουδάζων, μηδὲ παρὰ τὰ σπουδαῖα τοῖς γελοίοις χαίρων· τὸ γὰρ ἄκαιρον πανταχοῦ λυπηρόν· μηδὲ τὰς χάριτας ἀχαρίστως χαριζόμενος, ὅπερ πάσχουσιν οἱ πολλοὶ, ποιοῦντες μὲν, ἀηδῶς δὲ τοῖς φίλοις ὑπουργοῦντες· μηδὲ φιλαίτιος ὢν, βαρὺ γὰρ, μηδὲ φιλεπιτιμητὴς, παροξυντικὸν γάρ.

Thème

Date d'ajout

Le vendredi 30 octobre 2015 à 16:00

Citations similaires

  • Le maître lui-même, si toutefois il songe plus à se rendre utile qu'à briller, a bien soin, en maniant des esprits encore neufs, de ne pas surcharger d'abord leur faiblesse, mais de tempérer ses forces et de descendre à leur intelligence.

  • Un élève qui n'en est encore qu'aux premiers éléments osera difficilement élever ses espérances jusqu'à son maître, et aspirer à reproduire une éloquence qu'il regarde comme le type de la perfection.

  • Ne reçois point en dépôt le butin du brigand. Celui qui vole et celui qui recèle sont coupables du même crime.

  • Le sommeil est l'oisiveté de l'âme - qu'on l'appelle bonne ou mauvaise -, à moins que certains faibles mouvements n'arrivent jusqu'à elle, auquel cas les songes des gens comme il faut sont meilleurs que ceux du premier venu.

  • Tu peux toujours donner un cours régulier à ta vie, puisque tu peux aussi suivre le droit chemin et que tu peux encore concevoir et agir selon le droit chemin.

  • Tout ce que tu vois à portée de ta chair et de ton faible souffle, n'est ni à toi, ni dépendant de toi.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus