Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Citations de la Rome antique
Citation n°3006
  • Je ne veux pleurer ni l'homme qui est dans la joie ni celui qui verse des larmes : le premier a séché les miennes ; l'autre, s'il en répand, n'est plus digne d'en obtenir de moi.

Source

De la tranquillité de l'âme, XV

Époque

47/62

Traducteur

Joseph Baillard

Commentaire

Citation complète : Je ne veux pleurer ni l'homme qui est dans la joie ni celui qui verse des larmes : le premier a séché les miennes ; l'autre, s'il en répand, n'est plus digne d'en obtenir de moi. Quoi ! je pleurerais Hercule expirant dans les flammes ; Régulus percé de clous qui le déchirent ; ou Caton, de son propre fer ? Ils ont tous, au prix de quelques jours de vie, acheté une éternelle gloire ; ils sont arrivés par la mort à l'immortalité.

Thème

Date d'ajout

Le vendredi 27 juillet 2018 à 14:00

Citations similaires

  • Beaucoup d'ouvrages qui avaient fait concevoir de hautes espérances lorsqu'ils étaient encore renfermés dans la pensée de leurs auteurs, n'ont obtenu qu'une renommée très inférieure à celle dont ils avaient donné l'espoir.

  • Le mortel qu'un dieu daigne conduire voit toujours un commencement prospère couronné d'une fin glorieuse.

  • Rien ne vaut un père, une mère, pour ceux qui ont souci de la sainte justice.

  • Saisir l'à-propos est en toutes choses le plus grand mérite.

  • Il y a, même dans les restrictions, une mesure : celui qui n’en tient pas compte se trouve à peu près dans la situation de celui qui s’égare par manque de limitation.

  • Nous supportons sans les blâmer les défauts auxquels nous sommes accoutumés.

  • Ce que nous devons exécuter après une étude préalable, nous l'apprenons par la pratique ; par exemple, c'est en bâtissant que l'on devient architecte, en jouant de la cithare que l'on devient citharède.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus