Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Citations de la Rome antique
Citation n°3065
  • Toutes les fois que les choses te semblent trop dignes de confiance, mets-les à nu, rends-toi compte de leur peu de valeur et dépouille-les de cette fiction qui les rend vénérables.

Source

Pensées pour moi-même, VI, XIII

Époque

IIe siècle

Traducteur

Mario Meunier

Commentaire

Citation complète : De même que l'on peut se faire une représentation de ce que sont les mets et les autres aliments de ce genre, en se disant : ceci est le cadavre d'un poisson ; cela, le cadavre d'un oiseau ou d'un porc ; et encore, en disant du Falerne, qu'il est le jus d'un grappillon ; de la robe prétexte, qu'elle est du poil de brebis trempé dans le sang d'un coquillage ; de l'accouplement, qu'il est le frottement d'un boyau et l'éjaculation, avec un certain spasme, d'un peu de morve. De la même façon que ces représentations atteignent leurs objets, les pénètrent et font voir ce qu'ils sont, de même faut-il faire durant toute ta vie ; et, toutes les fois que les choses te semblent trop dignes de confiance, mets-les à nu, rends-toi compte de leur peu de valeur et dépouille-les de cette fiction qui les rend vénérables. C'est un redoutable sophiste que cette fumée d'estime ; et, lorsque tu crois t'occuper le mieux à de sérieuses choses, c'est alors qu'elle vient t'ensorceler le mieux . Vois donc ce que Cratès a dit de Xénocrate lui-même.

Thème

Date d'ajout

Le jeudi 11 octobre 2018 à 14:00

Citations similaires

  • Vous présenter sur la conduite de chaque affaire des conseils pour la diriger avec prudence, en assurer le succès, en prévenir les conséquences funestes, est le devoir des hommes qui sont habituellement près de vous.

  • Louez avec franchise même un ennemi, lorsqu'il s'est signalé par de brillants exploits.

  • Considérer la femme d'autrui comme une mère, considérer le bien d'autrui comme du feu, considérer tous les êtres comme ses parents.

  • Ne calomnie pas un serviteur auprès de son maître, de peur qu'il ne te maudisse et que tu ne te rendes coupable.

  • De même que nous voyons l'abeille se reposer sur toutes les fleurs, pour recueillir de chacune les sucs les plus exquis ; ainsi l'homme doit recueillir de toutes parts les sucs précieux de la science.

  • Nous devons aspirer à tout ce qui est noble et généreux.

  • Remets dans son chemin le voyageur qui s'égare ; arrache à la fureur des flots les malheureux qu'ils vont engloutir.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus