Depuis 2013, diffusion du savoir antique à travers les citations.

Citations de la Grèce antique
Citation n°3085

Source

Du destin, XXXVII

Époque

IIe siècle

Traducteur

Jean-Félix Nourrisson

Commentaire

Citation complète : De quel usage, en effet, peut être une telle connaissance à ceux qui ne veut se garder de rien de ce qu'ils font ? Mais si une telle science n'offre aucune utilité, la prudence est mise à néant. Au lieu donc de conclure que, s'il n'y a pas de destin, il n'y a pas de prudence ; il est bien plus vrai de conclure que, s'il y a un destin, la prudence n'est pas. Effectivement, par la même raison que c'est anéantir la loi que d'admettre le destin, c'est également abolir la prudence elle-même, et il est clair que, la prudence disparaissant, disparaît aussi tout ce que nos adversaires considèrent comme une conséquence de la prudence.

Thème

Date d'ajout

Le samedi 10 novembre 2018 à 14:00

Citations similaires

  • Si le destin ne règle pas toutes choses, il n’y a plus d’ordre assuré et inviolable du monde.

  • Ne consulte les devins, comme le voulait Socrate, que sur les choses où tout se rapporte à l’issue, et pour lesquelles il n’y a ni raisonnement ni art quelconque qui donne le moyen de connaître ce qu’on veut savoir.

  • Telle est la destinée des mortels : le bonheur le plus durable n'est jamais ici-bas à l'abri des revers.

  • S'il n’y a pas de destin, un destin tel que le conçoivent nos adversaires, il n'y a pas de loi.

  • La récompense est le prix du mérite et le châtiment une correction. Il ne s'ensuit donc pas, s'il y a un destin, qu'il n'y ait ni prix du mérite ni correction.

  • Ce qui est louable est digne de récompense, ce qui est blâmable mérite punition. Il ne s'ensuit donc pas, s'il y a un destin, qu'il n'y ait ni récompense ni punition.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience en ligne. En savoir plus